EpiniX Blog

Blog Officiel du site www.epinix.net

Analyse lettre ouverte à l'abbé Grosjean

Thierry Peltier (@Thierry_PELTIER), chrétien de son état a écrit une lettre ouverte à l'abbé Grosjean (@abbegrosjean), personnalité fort présente sur Twitter, à chaque cortège de la Manif Pour Tous et aux rassemblements des Veilleurs à Paris et autour. Cette lettre est consultable ici sur le site de mediapart.

Voici ma réponse/analyse :

"c'est simplement pour que vous voyez quelLE genre de chrétien je suis" << déjà les ravages de la théorie du genre sur son orthographe ? Je sais, ci-dessous je vais sans doute oublier quelques fautes aussi.

"Mais de quel droit empêchez-vous deux non catholiques de même sexe de se marier ?" << ah ? il en a empêché ? il est allé interrompre une cérémonie ? s'opposer n'est pas empêcher. Ce "chrétien" semble vouloir sans aucun doute "par tolérance" restreindre le rôle de l'église qui ne fait que manifester son opinion sur la société et son évolution (je m'abstiendrai de parler de progrès), mais, j'imagine qu'il restera silencieux sur la main mise de la franc-maçonnerie sur les cercles de pouvoir, qui ont un pouvoir autrement plus décisionnel, mais avec moins de fidèles.

"porte ouverte à tous les abus et vous les citez : polygamie" << Si c'est un fantasme, et que ce texte se veut "unir les gens qui s'aiment"... si plusieurs personnes s'aiment, quelle raison viendrait empêcher le législateur d'élargir de 2 à 3 le nombre de contractant à ce mariage ?

Comparer famille unicellulaire, monoparentale et recomposée (supposé hétéro) avec un couple homosexuel (ce dernier étant meilleur évidemment), il ne lui vient pas à l'idée d'y mettre un couple hétéro non séparé ? Où il imagine que 100% des couples mariés hétéros se sépareront, et qu'aucun des couples mariés homo ne le feront ? Qui fantasme là ? On peut lui renvoyer l'ascenseur.

Bien sûr que ces familles monoparentales et recomposées sont sujettes à difficultés supplémentaires pour les enfants... mais ces familles peuvent aussi être monoparentale (avec un parent homo) ou recomposée avec deux adultes de même sexe, ce qui posera au moins autant de questionnement chez l'enfant. Un problème qui n'est pas soulevé par ce chrétien est pourquoi la famille dite traditionnelle ne perdure plus.

Il demande à l'abbé pourquoi il ne descend pas dans la rue pour défendre des enfants victimes d'un divorce (que l'église ne reconnait pas...), en lui reprochant donc de ne pas intervenir sur un sujet qui ne concerne pas l'église puisque celle ci ne reconnait pas les divorces.. (alors qu'il fait le reproche inverse au début de sa lettre, reprochant à l'abbé d'aller manifester contre un texte qui ne concerne pas les chrétiens - ce qui est aussi faux, puisque si l'église interdit le mariage religieux entre personnes de même sexe, la loi l'autorise quel que soit la religion des époux... qui peuvent donc être chrétien. Il n'est pas écrit qu'un croyant respecte toutes les prescriptions de sa religion. Des chrétiens tuent, des athées, musulmans aussi...). Thierry Peltier, ce chrétien, insinue aussi que le divorce n'est pas toujours la solution, du moins pour les enfants, puisque générant problèmes pour eux, problèmes auquel il voudrait voir l'abbé Grosjean s'attaquer. Mais si le divorce amène ces problèmes, il donne raison à l'église de ne pas les avoir autorisé. J'exclue évidemment la nécessaire séparation si l'un des époux se comporte de manière inacceptable (violence, etc.) et qui, faut-il le rappeler, contrevient donc premiers commandements de l'Eglise.

Il oppose à l'abbé les orphelinats de l'Eglise, formant une sorte de famille avec "plusieurs mères" pour un enfant... Or, il oublie que si ces orphelinats n'existaient pas, les enfants abandonnés, souvent au premier âge seraient mort dans la rue.Il omet aussi de dire que ces religieuses ne se font pas appeler "maman", et que la filiation biologique n'est pas remise en cause, un détail sans doute, pour l'auteur de cette lettre ouverte.

Thierry Peltier, recommande à l'abbé de s'occuper des familles en détresse. Sans connaitre personnellement l'abbé Grosjean, mais en en ayant côtoyer d'autres, je pense que beaucoup le font, sans le raconter sur Twitter, car cela relève davantage de la confession que du déballage public.

Il reste amusant de constater qu'un électeur belge reproche à un électeur français, certes du clergé, de se préoccuper des lois françaises.

Sa citation des vêpres est juste... mais hélas, il semble l'interpréter différemment de moi en confondant les définitions de"besoin" et de "caprice", sinon, je pense que je suis dans le besoin de 3 ou 4 millions d'euros. A votre bon cœur Smile

Les commentaires sont clos